Projet

Projet SAFE 2020

Information sur le projet

But

L’objectif du projet a consisté dans l’appui aux organisations de producteurs des régions de Trarza, Brakna et Gorgol (Mauritanie) pour soutenir leurs membres les plus vulnérables en adaptant et en rétablissant la production alimentaire, á travers l’accès aux intrants, aux informations, aux marchés et aux liquidités tout en respectant les mesures de confinement mises en place dans les pays cibles et faire face aux criticités dues à la pandémie de la COVID-19.

Cette action à été gérée par la FMA – Fédération Mauritanienne des Agriculteurs – avec les fonds mis à dispositions de SAFE 2020 et véhiculés par l’UMNAGRI.

Apport

Le projet permet d’apporter une action concertée en réponse à la COVID-19 pour répondre aux besoins identifiés des communautés de petits paysans en matière d’approvisionnement en intrants et autres moyens de production de base, de digitalisation et d’information, de e-commerce, de financement adapté et de plaidoyer.
Ainsi les OP se verront positionner dans les processus de décision et parmi les cibles des mesures prises par les gouvernements.

SAFE 2020 a permis de mettre à la disposition des coopératives sélectionnées les intrants sollicités (semences, fertilisants et carburant) ainsi que – dans certains cas – du matériel (motopompe et accessoires, tuyaux, rouleaux de grillage, fil de fer barbelés, tricycle, divers petits matériels etc.) pour mener à bien le travail dans la production fourragère et maraichère.

Cible

Le projet a visé un total de 13 coopératives de petites exploitations familiales (chaque famille dispose entre 0,25 et 0,50 hectare) qui n’ont pas pu conduire à terme la campagne agricole de contre saison chaude (en
particulier – rizicole – allant de mars à juin 2021) et qui ont été retenues pour bénéficier d’un soutien pour atténuer l’impact de la Covid-19.

Les superficies des coopératives varient entre 10 et 24 hectares et se répartissent comme suit par Wilaya :

Soit au total 240 hectares exploités par plus de 400 familles.

SAFE 2020 a eu un impact spécifique sur les femmes, étant plusieurs coopératives participées par des femmes agricultrices, tels que la coopérative des femmes de Thidé/Boghé.
Les femmes jouent un rôle primordial dans la chaine de la valeur agricole des régions couvertes par l’intervention.
La participation des femmes a été quantifiée en 1.275 femmes : à part la coopérative de
Thidé – bénéficiaire aussi des interventions prévues dans le cadre de OPenACP – d’autres agricultrices avec les femmes de leur ménage ont été impliquées dans les activités de production et ont bénéficié – de la même façon que les hommes – de l’appui technique, des intrants et des équipements fournis par SAFE
2020.